Festival des Vieilles Charrues : ses partenaires et mécènes

Le festival des Vieilles Charrues est le plus grand festival de France et l’un des plus grands d’Europe. Pour pouvoir accueillir chaque année ses centaines de milliers de festivaliers, il doit faire appel à de nombreux mécènes et partenaires.

Chaque année, l’été est rythmé par de nombreux festivals en France et en Bretagne. Le festival des Vieilles Charrues est l’un des rendez-vous immanquables de la saison estivale. Pour faire prospérer le festival, son association fait appel chaque année à des partenaires et des mécènes.

 

Le festival des Vieilles Charrues est le plus grand festival de France et l’un des plus grands d’Europe. Pour pouvoir accueillir chaque année ses centaines de milliers de festivaliers, il doit faire appel à de nombreux mécènes et partenaires.

Chaque année, entre 150 et 200 entreprises prennent part au festival de diverses manières :

  • Des mécénats qui soutiennent financièrement le festival au travers de dons (60% du don est déduit de l’imposition de la société et 25% du don reçu en places) ;
  • Des partenariats qui permettent aux entreprises de communiquer et d’associer son image avec le festival des Vieilles Charrues.
Zebra et le bagad de Carhaix (2011) [source:wikipedia]

Zebra et le bagad de Carhaix (2011) [source:wikipedia]

Les entreprises locales privilégiées

Parmi toutes ces entreprises, le festival des Vieilles Charrues fait plus particulièrement appel aux entreprises locales. « Nous trouvons logique pour le festival de mettre en avant les entreprises locales présentes sur le territoire. C’est pourquoi nous préférons créer un partenariat avec Breizh Cola plutôt qu’avec Coca Cola. En plus de notre exclusivité avec Kronenbourg, nous avons aussi mis en place un partenariat avec Coreff, bière carhaisienne, qui propose ses bières sur le tout le site » nous indique Alexandre Ollivier en charge des partenariats et mécénats du festival.

Ces partenariats locaux sont ainsi l’occasion de faire connaître les produits locaux et ainsi dynamiser le territoire.

 

Une visibilité limitée

Avec le nombre conséquent de partenariats, le festival a dû mettre au point une chartre de partenariat et de visibilité. Cette chartre permet aux Vieilles Charrues de conserver leur indépendance et éviter la surcharge de messages publicitaires sur le site. Les entreprises n’ont, ainsi, pas le droit non plus de placarder des affiches ou de distribuer des flyers ou goodies sur le site. Mais ces actions peuvent être mises en place sur le stand dédié à l’entreprise.

« Nous ne diffusons pas non plus de messages publicitaires sur les écrans géants présents sur le site du festival. Mais nous faisons quand même quelques exceptions. Par exemple, nous autorisons Nikon à diffuser des photos prises pendant le festival sur les écrans mais aucune promotion de leurs actions en dehors du festival n’est faite sur ces écrans » nous confie Alexandre Ollivier.

 

Des services utiles aux festivaliers

Chaque entreprise partenaire doit être en mesure de pouvoir proposer des services utiles aux festivaliers pour avoir sa place sur le site.

« Chaque entreprise doit apporter un plus pour les festivaliers. SFR est l’un de nos partenaires sur le site et possède son propre stand. Il était peu intéressant pour nous comme pour l’entreprise de proposer aux festivaliers des abonnements ou des téléphones sur le stand SFR. Au lieu de ça, SFR met en place des bornes de rechargement de portable. Ces bornes peuvent recharger environ 1500 portables en à peine une heure ».

 

De nouveaux partenariats chaque année

Concert d'Indochine (2010) [source: wikipedia]

Concert d’Indochine (2010) [source: wikipedia]

D’une année sur l’autre, certains partenariats sont renouvelés. Mais 75% d’entre eux sont de nouveaux partenariats. « Tout dépend de la stratégie de marque mise en place par l’entreprise. Nous sommes en général contactés directement par des agences de communication qui nous parlent du lancement du nouveau produit ou service de leur client. Si nous pensons que ça peut apporter quelque chose à l’entreprise et au festival, nous entrons en contact avec eux. Le festival leur permet ainsi d’obtenir une bonne visibilité et ainsi de communiquer sur leurs produits et services ».

Le démarchage des entreprises pour un potentiel partenariat se fait dans les deux sens : « Nous allons chercher autant d’entreprises que les entreprises viennent à nous. Nous nous rencontrons, échangeons et construisons ensemble les actions possibles sur le site du festival. Pour les mécénats, c’est différent. C’est souvent nous qui démarchons directement les entreprises. On leur fait découvrir et on leur propose différentes offres des Vieilles Charrues contre un don financier en retour ».

 

20% du budget total du festival

Aujourd’hui, même si leur visibilité est limitée sur le site, les partenariats et mécénats sont indispensables au festival des Vieilles Charrues. Chaque année, ces partenaires et mécènes représentent environ 20% du budget total alloué au festival. « Ils sont un facteur très important du budget du festival. Il en va de même pour la quasi-totalité des festivals français. Il y a de moins en moins d’aide publique, les Vieilles Charrues n’en ont pas du tout cette année. Nous sommes donc obligés de trouver d’autres idées et de diversifier les sources de fonds. Les partenariats et mécénats nous permettent d’avoir 20% du budget assuré chaque année. A titre d’exemple, le billet journalier reviendrait à 10€ en plus pour les festivaliers sans eux » conclut Alexandre Ollivier.

 

Cette année le festival des Vieilles Charrues se déroulera du 17 au 20 Juillet prochain.

 

Pour plus d’informations:

http://breizhworld.net/1510-lete-saison-festivals-en-bretagne/

http://www.vieillescharrues.asso.fr/2014/

,,, ArtsCentre BretagneCoup de projecteurDossier spécialLocal

Auteur: Florian

Partager cet article
468 ad

Laisser un commentaire