Un selfie pris par un singe engendre une bataille juridique

WikiMedia et un photographe britanique se dispute la paternité de la photo. La singe s'était emparé de son appareil photo. David Slater peut-il être considéré comme l'auteur de cette photo ?

C’est une histoire à peine croyable, vieille de 2011, qui risque bien de se terminer devant les tribunaux. David Slater, un photographe animalier, revendique les droits d’une photo prise par un singe. Le macaque avait réussi à lui subtiliser un de ses appareils photos alors qu’il suivait un groupe de macaques à crête lors d’une séance photo en Indonésie.

Comme tout bon singe qui se respecte, l’animal avait tripoté l’appareil et pris une centaines de photo, plus ou moins floues, dont quelques autoportraits hilarants qui ont rapidement fait le tour du monde. La photo a fini par atterrir sur Wikipedia, elle illustre même la page sur les macaques à crête. Wikimedia, la société gérant Wikipedia, a pris la décision unilatérale de déclarer cette photographie dans le domaine public, un singe ne pouvant pas être légalement déclaré comme auteur de la photo, et donc ayant droit aux éventuels royalties.

Une décision pas au gout de Slater qui a fait une réclamation officielle auprès de Wikimedia pour que la photo soit retirée. Wikimedia vient juste de rendre son verdict en refusant d’accéder à la requête du photographe. Mais pour le photographe, qui revendique avoir réalisé les réglages de l’appareil photo ayant permis cette photo, l’organisation Wikimedia n’est pas habilitée à prendre ce genre de décision, qui revient, selon lui, à un tribunal.

L’affaire risquerait bien de se retrouver en justice, même si plusieurs avocats spécialisés en la matière tempère la querelle en expliquant qu’il y a peu de chance qu’une décision favorable à Slater soit rendue par un tribunal. Le coût de la procédure pourrait bien refroidir le photographe.

, InternationalNumérique

Auteur: patrice

Partager cet article
468 ad

Laisser un commentaire