Potagéco, le jardinage pour tous

Fruit d'une attention particulière pour les personnes à mobilité réduite, le Potagéco est apparu dans un rêve de son créateur, Patrick Hélias.

 

 

Idée issu d’un rêve, le Potagéco – jardin mobile – émerge de trente années d’écoute au service de personnes âgées…

 

Qui êtes-vous Patrick Hélias ?

Bonjour, je suis Patrick Helias, né en 1963 dans le Finistère en Bretagne. Je me suis installé comme artisan peintre en 1987 et je pratique toujours cette activité avec plaisir. L’expérience compense la fatigue et j’ai la chance d’avoir une bonne forme physique et un bon moral.

Le Potagéco, kesako ?

Le Potagéco est un meuble rassemblant une serre, un aquarium et un lombri-composteur. Un trois en un, permettant de pratiquer le jardinage en intérieur, pensé pour les personnes à mobilité réduite.

Chaque compartiment est connecté l’un à l’autre. L’eau de l’aquarium pompée passe sous la serre et retourne dans l’aquarium en cascade pour oxygéner les poissons. Le lombri-composteur permet de réaliser son propre compost à partir des déchets ménagers.

Malgré un poids qui peut atteindre 560 kg, le Potagéco, muni de huit roues, se manipule aisément. Le Potagéco est un réel jardin mobile d’intérieur mais il est également conçu pour une utilisation en extérieur.

 

Comment cette idée, apparue dans un rêve, vous est-elle venue ?

La majorité de ma clientèle est composée de retraités, de seniors n’ayant plus envie ou ne pouvant plus faire les travaux d’entretien et de décoration eux-mêmes. La plus âgée aura 101 ans cette année. Leur plus gros problème est physique. Le vieillissement fait que, naturellement, la station prolongée debout, s’agenouiller, se pencher, rester dehors trop longtemps dans le froid ou sous la chaleur, devient pénible au début puis impossible par la suite. Et pourtant ce n’est pas l’envie qui leur manque. Cette génération a toujours été active et a eu un contact très important avec les valeurs que représente la terre et l’eau. Que ce soit pour se nourrir ( le potager) ou pour l’agrément ( les fleurs ). De ce fait, leur moral est affecté et cela n’arrange pas leur santé. Avoir une activité ludique, à l’abri et sans effort, en position assise, permet d’oublier tous les soucis physiques qu’entraîne le vieillissement. Et si, en plus, cette activité leur tient à cœur, il est possible de retrouver une spirale vertueuse, d’avoir des projets aboutis, d’entretenir le lien social en partageant ses résultats avec ses enfants, ses petits enfants, ou encore les aidants.

Comment avez-vous réussi à développer ce concept ?

Le Potagéco a bénéficié d’une subvention de la Région avec le dispositif CrEInnov mis en place par la Technopole Quimper cornouaille. Une Prestation Régionale de Diffusion de l’Innovation – PRDI – a permis de breveter ce meuble jardin. Deux entreprises situées à Chateaubriand, en Loire-Atlantique, et à Saint-Evarzec, dans le Finistère, sont chargées de la fabrication du Potagéco. La commercialisation commencera dès que l’entreprise Potagéco sera créée.

Participant au concours Orange Propulse permettant à des créateurs d’entreprise de bénéficier d’un accompagnement, le Potagéco de Patrick Hélias est arrivé 12ème sur 96 projets concourants.

,,,,,,,,, Coup de projecteurEconomieLocalNationalRégional
Nora de Cloozi

Auteur: Nora de Cloozi

Je vous accompagne pour promouvoir vos initiatives. Alors, n'hésitez pas à me contacter.

Partager cet article
468 ad

Laisser un commentaire