Quand la Bretagne et le Texas s’allient pour développer les bons de réduction en ligne

Par Nicolas Rauline – 26/12/2012

La société bretonne Miwim a été rachetée par le groupe américain Whale Shark Media . Entre Vannes et Austin, Texas. Olivier David, le fondateur de la société Miwim, qui explore le concept des bons de réduction en ligne (avec Bons-de-reduction.com) et des cartes de fidélité sur Internet (avec Poulpeo), a eu une trajectoire peu banale.

Source image : Ouest france.fr

Olivier David et François Larvor, fondateurs de Miwim Source image : Ouest france.fr

A peine âgé de trente-cinq ans aujourd’hui, ce Breton tombé tout petit dans la marmite Internet a obtenu l’une des premières licences e-commerce à l’IUT de Vannes. A la fin de ses études, il fonde une agence Web spécialisée dans la création de sites marchands et met en place, près de dix ans avant que l’on parle du « Web to store », des dispositifs pour attirer les internautes dans les boutiques physiques. Trop tôt : la géolocalisation et le smartphone n’existent pas encore. Il recentre alors son activité sur le Web et crée Miwim.

La société se développe, flirte avec les 100 % de croissance annuelle. Et, en 2010, Olivier David reçoit un message sur le réseau social professionnel LinkedIn. « Je n’y étais jamais, je ne l’ai vu que trois mois plus tard, sans y prêter beaucoup d’attention », raconte-t-il. C’est pourtant un e-mail du patron de Retail Me Not, qui a monté le même modèle aux Etats-Unis et tente d’approcher le Breton pour un rachat. Ce n’est qu’un an plus tard, avec l’acquisition du britannique Vouchercodes par Retail Me Not, qu’Olivier David réalise ce qui est en train de se passer. Des discussions commencent. Elles aboutissent en mai dernier au rachat de Miwim (4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011) par ce qui est devenu depuis le groupe Whale Shark Media, 80 millions de dollars de chiffre d’affaires et 1,7 milliard de dollars générés auprès de ses partenaires. « Je suis allé aux Etats-Unis depuis pour discuter de la stratégie de la société, explique Olivier David. Sur un mur, il y avait le nom de toutes les villes où le groupe est présent : Austin, New York, Londres, Berlin… et Vannes. J’ai pris une photo !» s’amuse le jeune entrepreneur.

miwim,whale sharp media,reseaux sociaux,vannes, bons de reduction

Des moyens supplémentaires

Aujourd’hui, la société est devenue filiale du groupe américain, emploie une trentaine de personnes et vient d’ouvrir un bureau à Paris. Mais pas question de quitter Vannes pour autant. « Whale Shark Media nous apporte des moyens supplémentaires pour nous développer », affirme Olivier David. Et pour mettre en place la vision qu’il avait eue il y a quelques années, le « Web-to-store ». « 400 millions de bons de réduction sont imprimés tous les ans en France, il y a de nouveaux modèles à mettre en place pour aller plus loin dans l’animation des communautés » . Selon lui, les déboires de Groupon peuvent créer des espaces sur le marché. « Notre modèle est différent. Alors que Groupon prend une commission de 50 %, nous tournons en moyenne à 6 % ».

,,,,,, EconomieInternationalNumériqueSociété

Auteur: anne-laure

Partager cet article
468 ad

2 Commentaires

  1. J’ai vu votre progresion;je suis ausi sur Linkedin,Viadeo,Xing….
    Mon épouse est Ingénieur informatique chez SOPRA Group depuis 29 ans(3eme SSI Française) .J’habites Toulouse.S’il vous faut u relais Commercial et informatique sur Toulouse;nous pouvons vous aider à vous développer Régionalement
    Cordialement
    Christian ARVOR
    06 47 41 99 95

    Poster un commentaire
  2. Bonjour,

    Merci pour votre commentaire.

    Nous travaillons sur un projet de plateforme régionale, et à ce titre, en effet, un développement collaboratif inter régional peut être simplement très porteur. Nous prenons contact avec vous très prochainement par Email 😉 !

    Poster un commentaire

Laisser un commentaire